Visite de l'exposition

Depuis la fin des années 1950, Sheila Hicks, qui vit à Paris, produit une œuvre inclassable : elle noue, enveloppe, plie, tord, empile, la laine, le lin ou le coton, et remet en cause les catégories artistiques et leurs hiérarchies. Elle ne veut pas qu’on la réduise à une  artiste textile, et préfère être  « une sculptrice souple qui fabrique des objets à partir de fils »… elle rêve d’une œuvre qui navigue librement « entre art, design, et décoration« .

La rétrospective « Ligne de vie » présentée au Centre Pompidou rassemble des pièces qui parcourent l’ensemble de la carrière de l’artiste : une grande installation  pleine de couleurs et de formes, que l’on peut apercevoir grâce aux baies vitrées de la galerie d’exposition donnant, de plain-pied, sur la rue.

Commissaire : Mnam/Cci, Michel Gauthier

Aux alentours de l'exposition