Visite

Le musée Carnavalet déroule l’histoire de Paris et de la vie parisienne. À travers les décors reconstitués du XVIIe au XXe siècle, le visiteur peut suivre l’évolution des intérieurs parisiens, imaginer la marquise de Sévigné, assise à son bureau, ou Marcel Proust dans sa chambre, ou bien redécouvrir l’histoire des révolutions, de la Révolution française à la Commune de Paris.

C’est le musée où il faut aller pour revivre l’Histoire de Paris, la vie quotidienne et artistique au cours des siècles. Les salles du XVIIIe siècle avec leurs boiseries et décors d’époque Louis XV et Louis XVI sont particulièrement attirantes… mais votre visite peut commencer dès la préhistoire et se terminer dans les salles du XX siècle !

Depuis le 4 avril 2016, l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau (collections Révolution française, XIXe siècle et Belle Époque) a fermé pour rénovation jusqu’à fin 2019.

Depuis le 3 octobre 2016, l’hôtel Carnavalet (collections des XVIIe et XVIIIe siècles, salle des enseignes) a également fermé ses portes pour rénovation jusqu’à fin 2019.

La cour d’honneur restaurée reste ouverte pendant toute la période de rénovation.

Collections

Les collections du musée illustrent tous les aspects de la vie parisienne depuis la préhistoire jusqu’à nos jours, à travers des objets et œuvres d’art, peintures, sculptures, maquettes, dessins, photographies, meubles, etc. La succession des salles reconstituent assez fidèlement le cadre de vie de la haute bourgeoisie parisienne des différentes époques, à partir de boiseries et mobilier provenant d’hôtels particuliers détruits.

Les salles du côté de l’Hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau accueillent les collections de la Révolution à nos jours. Depuis 2000, les collections archéologiques, qui s’étendent du Néolithique à la fin de l’Antiquité sont présentées dans l’Orangerie.

Les collections, immenses, sont organisées en départements : peintures, sculptures, mobilier, objets d’art et d’histoire, enseignes, maquettes et modèles d’architecture, photographies, archéologie, moyen Âge, numismatique, cabinet des arts graphiques.

Expositions temporaires

Plusieurs expositions sont organisées chaque année sur des thèmes historiques de la vie parisienne, des artistes, des faits de société…

Du 4 novembre 2015 au 28 février 2016 : Le Marais en héritage(s) : 50 ans de la loi Malraux.
Du 13 septembre au 2 octobre 2016 : Sheila Hicks « Apprentissage »

Site et architecture du musée

Le musée est installé dans deux hôtels particuliers voisins, l’Hôtel Carnavalet (architecture Renaissance) et l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau. Il comprend de beaux jardins où poussent près de mille espèces végétales différentes.

Le musée a été créé en 1880 dans l’Hôtel Carnavalet, nom francisé d’un de ses propriétaires bretons du XVIe siècle. Le bâtiment construit en 1560 par Jacques des Ligneris et transformé par François Mansart au XVIIème siècle, fut de 1677 à 1696 la demeure de Mme de Sévigné.

Depuis 1989, le musée s’étend dans les bâtiments de l’Hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau construit en 1688 par Pierre Bullet pour l’intendant des Finances Le Peletier, seigneur de Souzy. Il fut habité par Michel-Etienne Le Peletier de Saint-Fargeau, son arrière-petit-fils qui en hérita en 1779. Député de la noblesse aux États généraux, il rejoignit le Tiers État en juillet 1789 où il fut l’un des plus ardents défenseurs de la cause du peuple. Il vota pour la mort de Louis XVI, le 20 janvier 1793 et le soir même, il fut poignardé par un ancien garde du corps du roi, alors qu’il dînait dans un restaurant du Palais-Royal. Il mourut le matin du 21 janvier, quelques heures avant l’exécution du roi.

Aux alentours du musée

Tout le quartier du Marais est à parcourir à l’aventure… c’est un quartier riche en vieilles rues, maisons anciennes et hôtels particuliers, musées et sites intéressants.

A proximité :

– La Place des Vosges, commandée par Henri IV et inaugurée en 1612, est ainsi appelé en l’honneur du premier département français à payer ses impôts en 1800. Sur cette place, le musée Victor Hugo est installé dans la maison, où il vécut de 1832 à 1848 (Hôtel de Rohan-Guéménée, 6, place des Vosges, 75004).

– Le musée Picasso.

– Les Archives Nationales contiennent les archives de la France depuis les Mérovingiens jusqu’en 1958. (87, rue Vieille du Temple, 75003).

– La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (Hôtel de Lamoignon, 24, rue Pavée, 75004).

– La Synagogue de la rue Pavée.

– Le Centre Pompidou (Place Georges Pompidou, 75004).