Visite

On y découvre les bâtiments qui se sont succédé, de l’Antiquité au XXe siècle : quai du port de l’antique Lutèce, établissement de bains publics gallo-romain, mur d’enceinte du début du IVe siècle, sous-sol de l’ancienne chapelle de l’Hôtel-Dieu, restes médiévaux de la rue Neuve Notre-Dame, fondations de l’Hospice des Enfants-Trouvés, tracés des égouts haussmanniens… La Crypte montre comment la ville n’a cessé de se reconstruire sur elle-même, depuis plus de deux mille ans.

Télécharger la brochure

Depuis l’été 2000, puisqu’elle illustre tout un pan de l’histoire de Paris, la Crypte archéologique du parvis Notre-Dame est gérée par le musée Carnavalet – Histoire de Paris.

Expositions temporaires

« Paris disparu / Paris restitué » jusqu’au 22 mai 2016 : Pour la première fois depuis son ouverture au public en 1980, la muséographie de la Crypte a été entièrement rénovée. Les traces archéologiques conservées sous le parvis appartiennent aux bâtiments qui se sont succédé depuis la création romaine de Lutèce jusqu’à l’époque haussmannienne.

A partir du 26 mai 2016 jusqu’à fin 2018 : « L’OR DU POUVOIR – De Jules César à Marianne »
L’exposition présente une sélection de monnaies d’or illustrant les personnages historiques qui ont transformé le destin de la ville et de leur époque, en lien avec les vestiges archéologiques conservés dans la Crypte.

Aux alentours du musée

L’île de la Cité : les rues,  la cathédrale Notre-Dame de Paris, la Sainte-Chapelle, la Conciergerie (plus ancien témoignage du Palais de la Cité, première demeure royale de la capitale et prison lors de la Révolution française).

L’île Saint-Louis : un village dans la ville, les quais de la Seine, les rues et immeubles anciens.