Visite

L’œuvre d’Ary Scheffer, présenté parmi d’autres témoins de l’art de son temps, évoque la vie artistique sous la Monarchie de Juillet. De nombreux souvenirs (portraits, meubles …) rappellent la personnalité de George Sand, figure remarquable du romantisme.

Avec sa cour pavée et son jardin, le musée est l’un des derniers exemples des maisons d’artistes construites sous la Restauration et la Monarchie de Juillet.

Expositions temporaires

Du 22 mai 2019 au 15 septembre 2019 : Paris Romantique, les Salons Littéraires

Durant la première moitié du XIXe siècle, les plus grands noms de la littérature – parmi lesquels Honoré de Balzac, Victor Hugo, Alfred de Musset, Théophile Gautier– se  réunissent  dans des salons en compagnie d’autres artistes pour échanger sur leurs créations. Cette camaraderie, éloignée de l’image habituelle de l’écrivain solitaire, a contribué à l’affirmation du mouvement romantique, fondé sur un dialogue incessant entre la musique, la littérature et les beaux-arts.

Expositions passées
Du 3 novembre 2015 au 28 février 2016 : « Visages de l’effroi », de David à Delacroix.
Du 5 avril au 31 juillet 2016, Luigi Calamatta (1801 – 1869), un graveur dans son siècle.
Du 20 septembre 2016 au 29 janvier 2017 : L’oeil de Baudelaire.
Du 26 avril au 29 octobre 2017 : Le pouvoir des fleurs, Pierre-Joseph Redouté (1759-1840) + Un parcours contemporain des métiers d’art.
Du 22 juin au 23 septembre 2018, création de l’artiste plasticienne Anne -Lise Broyer : Madame Air, une installation photographique dans les collections permanentes

Aux alentours du musée

En sortant du musée, faites un petit tour rue Coustou : au n°2, vous pourrez voir un immeuble de style Art déco et au n°4 un exemple du Mouvement moderne.